ADNduVélo s’est entretenu avec Sylvain Grenier, Président du RUQ – Regroupement d’Ultracyclisme du Québec.

ADNduVélo : Tout d’abord Sylvain, parlez-nous du RUQ et de sa mission.
RUQ : Tout a commencé avec la création en 2013 de l’ULTRADÉFI VEE KOMBUCHA, une course de 1000km, un projet que je chérissais depuis quelques années. Suite à cette première édition qui fut fort prometteuse, on s’est apperçu qu’il manquait d’évènements de longue distance pour se “pratiquer”. C’est pour cette raison que le DÉFI DES 21 (une course de 330km) vit le jour l’année suivante. Cette “petite course” servait de préambule pour les crinqués qui voulait voir ce qu’ils valaient sur un ultra afin de peut-être un jour se mesurer à l’UltraDéfi. C’est à l’hiver 2015 que nous avons décidé de mettre sur pied le RUQ, afin d’avoir un organisme sérieux qui a comme seul et unique mandat d’organiser et d’encadrer des courses d’ultracyclisme sur tout le territoire du Québec, en plus d’en faire la promotion et surtout de démystifier cette “nouvelle” discipline cycliste.

ADNduVélo : L’ultracyclisme commence à être à la mode en Amérique, notamment ici au Québec, mais qu’est-ce que c’est au juste une course d’ultracyclisme ?
RUQ : Il n’y a pas de définition précise car, selon le pays ou le continent, les règles peuvent différer un peu. Par contre, la règle qui revient toujours est celle de distance et de temps. On parle d’une course d’ultra quand le coureur doit faire une distance “hors norme” nécessitant une longue période et un effort constant comme l’ULTRADÉFI VEE KOMBUCHA.

ADNduVélo : Pouvez-vous nous résumer les faits saillant de la saison 2016 du RUQ ?
RUQ : La saison 2016 a débuté tôt avec notre première édition du 12H DU SAGUENAY! Le fait marquant de cette épreuve est que le top 3 fut conquis par des “non-initiés” au monde de l’Ultra, une belle surprise! Ensuite nous avons eu la première édition du TOUR EXTRÊME. Malgré l’orage, nous n’avons enregistré aucun « hors-délais ».

La 3e édition du DÉFI DES 21 a suivi. C’est le premier “vrai” rendez-vous des UltraCrinqués au Québec. 52 participants ont pris le départ et nous avons eu une température parfaite, ce qui explique le “faible” taux d’abandon sur ce genre d’épreuve.

Puis il y eu la 4e édition de l’ULTRADÉFI VEE KOMBUCHA. Ouf, je vous jure que l’édition 2016, on n’est pas près de l’oublier, en raison de deux accidents dont un, très sérieux, impliquant la championne en titre, Jessica Bélisle. Mais le pire fut le zèle d’une autopatrouille sur la 138, un peu avant Baie-St-Paul, qui s’est amusé à interdire aux coureurs de rouler de nuit jugeant que c’était trop dangereux, du jamais vu!!!

Pour clore la saison, nous avons organisé une nouvelle classique, soit une belle balade de 350km, de Montréal à l’Île d’Orléans! Ce fut une super journée, couronnée par un contre-la-montre individuel de 55km autour de l’Île.

ADNduVélo : Quelles qualités un UltraCrinqué doit-il avoir pour bien performer ?
RUQ : Gagner une course d’ultra est d’abord une question de “chance” car tout peut arriver sur ce genre de défi. C’est long une course de 330 ou 1000km… Il faut rester focus tout le long et espérer que tout nous sourit. Le calibre augmente continuellement et les gens arrivent préparés et prennent nos courses au sérieux. Ce n’est pas juste un défi physique, c’est dans la tête que ça ce joue. Il faut démontrer une grande force de caractère. Il faut aussi gérer la fatigue accumulée, précurseur de réflexes moins aiguisés. Il faut toujours être alerte.

ADNduVélo : Quelles sont les nouveautés au programme en 2017 ?
RUQ : Tout d’abord nous allons ajouter une nouvelle catégorie au 12H DU SAGUENAY avec l’ajout du « 6H ». Le parcours sera aussi modifié, il sera un peu moins sélectif, afin de moins « faire peur » aux participants potentiels.

La grosse nouveauté en 2017 sera sans contredit l’arrivée d’une nouvelle épreuve : L’ASHUAPULTRA! Le nom est inspiré de la rivière que nous longerons. Seule course par étape au calendrier, ce sera une excellente occasion de s’initier au monde de l’ultra. La course sera divisée en 3 étapes et se déroulera sur 2 jours. D’une distance de 450km, nous partirons de Petit-saguenay pour finir ça en beauté à Chibougamau!

Finalement, il y aura une grosse modification à l’ULTRA DÉFI VEE KOMBUCHA. La première étape a été modifiée pour la rendre plus sélective et la durée totale de la boucle sera de 60 heures au lieu de 62. Nous allons aussi mettre plus d’emphase sur le volet “rando” avec l’ULTRARANDO. Ce sera en fait le même parcours que l’UltraDéfi, mais pour les « non-initiés ». Ce ne sera pas une course, donc pas de classement pour ce volet.

ADNduVélo : Et vous Sylvain, quel est votre programme pour 2017 ?
RUQ : Je vais devoir prendre des décisions car le volet “organisation” a nettement pris le dessus sur ma préparation physique. Combiner entraînement, organisation et participation n’est pas évident… Toute ma saison sera orientée vers l’objectif de faire un podium lors de l’ULTRADÉFI VEE KOMBUCHA. Je vais aussi faire à nouveau ma levée de fonds pour les centres jeunesse mais cette fois ce sera une petite randonnée de… 1 900km, soit la traversée complète du Québec en moins de 100h!!! Si des amis veulent se joindre à moi, vous êtes les bienvenus. Pour être fin prêt, je vais débuter ma préparation dès février en participant à certaines courses de Fatbike.

ADNduVélo : Concernant le Fatbike, parlez-nous des événements du RUQ cet hiver.
RUQ : Trois événements sont au programme de la Série Ultra Fat Tour : LA SAINT-CHARLES le 12 février, LA TRAIL-FAT DES TIREUX D’ROCHES le 25 février et LA PULPE ULTRA FAT le 5 mars. Avec toute cette neige, ce sera super!

ADNduVélo : Pour terminer, quels sont les prochains projets du RUQ ?
RUQ : Je ne vous cacherai pas que nous travaillons fort pour organiser d’autres courses ailleurs au Québec. On vise notamment la Beauce, la Montérégie et aussi la Gaspésie car c’est tout un terrain de jeux! C’est à suivre…

J’invite tous les cyclistes à s’inscrire à partir du 3 janvier 2017. Venez « tester » vos limites!

N. B. : Vous pouvez retrouver tous les événements du RUQ sur le Calendrier ADN du Vélo.